Jean GOYETCHE

Artiste masculin

Jean Goyetche débute ses études de chant au conservatoire de Bayonne où il acquiert ses premières notions de bel canto. C’est au sein des chœurs de l’Opéra de Paris, où il séjourne deux saisons, qu’il obtient son premier emploi de chanteur, puis, après avoir obtenu un prix spécial du  jury au festival de Marmande  il aborde le rôle de Don José dans Carmen de Bizet.

Il chante un répertoire étendu, du baryton viennois au ténor lyrique :  «Rêve de valse»

 d’O. Strauss, Sou Chong du «Pays du Sourire» de Lehar, Capek dans «Victoria et son hussard» de Paul Abraham, Tassilo dans «Comtesse Maritza» et Edwin dans “Princesse Czardas”de Kálmán, Danilo dans «La Veuve Joyeuse» ou Ange Pitou dans «La Fille de Madame Angot» de Lecocq. Paganini dans l’opérette éponyme de Lehar et chante régulièrement le rôle de Camille dans «La Veuve Joyeuse» ou Gontran dans «Les Mousquetaires au couvent» de Louis Varney. Du seul Offenbach il interprète Falsacappa dans “Les Brigands “, Le Brésilien, Gontran, Frick dans “la Vie Parisienne”, Orphée et Pluton Dans “Orphée aux Enfers” ainsi que Ménélas et Paris dans “La Belle Hélène”

Il lui sera très vite confié la plupart des rôles fameux de Luis Mariano dans les opérettes de Francis Lopez : “ La belle de Cadix”, “Andalousie”, “Le Chanteur de Mexico”,“Méditerranée”, “Le Prince de Madrid” mais aussi le rôle créé par José Todaro :Vano dans “Gypsi”. 

Parallèlement, il aborde un répertoire de ténor d’opéra : Nadir dans «Les Pêcheurs de perles» de Bizet, Don Ottavio, Don Giovanni et Titus dans «La Clémence de Titus» de Mozart et le comte Almaviva du «Barbier de Séville» de Rossini. Puis Orlando dans «Orlando Palatino» de Haydn, Macduff dans «Macbeth» et Ismaël dans «Nabucco» de Verdi, le Récitant de l’oratorio” Eve “de Massenet, Miguel Mañara dans «Don Juan de Mañara» d’Henri Tomasi à l’opéra de Limoges, Pollione dans «Norma» de Bellini, Tamino dans «La Flûte Enchantée» de Mozart.

Plus récemment, il chante le rôle titre dans «Otello» de Verdi pour la réouverture du théâtre de Cherbourg, Pylade dans “Iphigénie en Tauride “de Gluck, “Werther “de Massenet, Cavaradossi dans “Tosca” de Puccini, Radamès dans “Aïda”, Alfredo dans “La Traviata”, Faust de Gounod, Pinkerton dans “Madama Butterfly”, et Hoffmann dans “les Contes d’hoffmann” d’Offenbach, mais aussi, Jason dans la création scénique de “Médée “de Darius Milhaud, Angelo dans” l’opéra d’Aran” de Gilbert Bécaud ou Jean Valjean dans «Les Misérables» de Claude-Michel Schönberg et d’Alain Boublil.

Il chante également les parties solistes de nombreux oratorios telles que les cantates sacrées ou le Magnificat de Bach, «Die Schöpfung» de Haydn, le Requiem de Mozart, le Requiem de Cimarosa, la 9ème symphonie de Beethoven, le Stabat Mater de Rossini ou sa Petite Messe Solennelle, la Messe Solennelle de Berlioz, le Requiem de Verdi etc. Il participe à des créations ou reprises d’œuvres contemporaines telles que «Requiem pour un Déporté» de Christel Marchant ou le rôle de l’Oncle d’Hector dans «Les Orages Désirés » de Gérard Condé à l’opéra d’Avignon, à l ‘opéra de Reims eu au festival de La Côle Saint André.

En 2020 , il va être le ténor de la messe en ut de Beethoven et il aborde pour la première fois Wagner, il sera Erik dans “die Fliegende Höllender” . 

Biographie